Fondé en 1983 --Unis pour la diversité et l'égalité raciale

MANDAT


Le CRARR est un organisme montréalais sans but lucratif et indépendant qui a été fondé en 1983 avec pour mandat de promouvoir l'égalité raciale et de combattre le racisme au Canada. Le CRARR est reconnu comme étant un leader dans le domaine de la lutte contre les discriminations au pays.

Le CRARR reçoit l'appui financier et technique de plusieurs institutions et de plus en plus, des particuliers.

Le CRARR est membre du Programme de contestation judiciaire du Canada, de la Table de concertation des organismes de service aux personnes réfugiées et immigrantes et du Conseil de presse du Québec. Il est aussi membre du Réseau national sur les médias et la diversité raciale et ethnoculturelle, sur les crimes haineux et sur l'équité en emploi.

Les services et activités du CRARR sont les suivants (survol de la période 2003-2010) :

ASSISTANCE ET REPRÉSENTATION DES VICTIMES DE DISCRIMINATION basée sur la race, la religion, l'origine nationale ou ethnique et d'autres motifs connexes. Depuis 2001, le CRARR a représenté et aidé plus de 600 personnes et organismes à  Montréal, Ottawa et Toronto devant les commissions des droits de la personne et des relations de travail, les cours et les tribunaux administratifs aux niveaux provincial et fédéral. Ce service est unique en son genre au Québec.

CONFÉRENCES ET SÉMINAIRES. En 2003, le CRARR a organisé un colloque important sur le profilage racial, avec King Downing, directeur du projet national sur le profilage racial de l'American Civil Liberties Union (ACLU) et, en 2004, il a présenté un colloque d'envergure sur la prévention de la criminalisation des jeunes des minorités ethnoraciales avec Bill Closs, chef de la Police de Kingston, et Yves Charette, directeur adjoint du Service de police de la Ville de Montréal. Depuis 2005, le CRARR organise une Conférence annuelle sur la diversité dans les médias canadiens, co-parrainée par le Département des études en communication de l'Université Concordia et CHUM Ltd, qui vise à rassembler leaders de l'industrie, chercheurs et praticiens; parmi les conférenciers invités : Jean Larose, président du Réseau de télévision des peuples autochtones (APTN); Andrew Phillips, rédacteur en chef de The Gazette; Tom Perlmutter, directeur général de la programmation anglaise à l'Office National du Film; Haroon Siddiqui, chroniqueur du Toronto Star et Rita Deverell, réalisatrice, productrice et journaliste.

INTERVENTIONS PUBLIQUES. En 2004-2005, le CRARR a fait des propositions majeures aux législateurs concernant la sécurité privée au Québec, l'immigration, l'aide juridique, la sécurité urbaine, le renouveau démocratique et l'égalité dans l'emploi. En 2005-2006, il est intervenu dans plusieurs dossiers incluant les politiques du CRTC sur la diversité à  la radio et la télévision commerciales, le projet de politique anti-raciste du Gouvernement du Québec et la révision du Code canadien du travail. En 2006-2007, il a lancé une campagne encourageant les autorités et les communautés à protéger les travailleurs canadiens de l'industrie aérospatiale discriminés par l'International Traffic in Arms Regulations (ITAR) en raison de leur lieu de naissance. En 2007-2008, il a fait de nombreuses interventions publiques sur les obstacles de discrimination auxquels faisaient face les médecins formés à l'étranger.

"ÉDUCATION ET MOBILISATION. Depuis le 11 septembre, le CRARR mobilise les communautés et les institutions contre le crime haineux et le profilage racial à travers des campagnes de sensibilisation. En 2002, il a reçu l'Honorable John Conyers, membre du Congrès américain (et président de la House Judiciary Committee), et Ralph Boyd, Procureur général adjoint responsable des droits de la personne des États-Unis, afin d'échanger sur les politiques et programmes pour contrer le crime haineux. En 2003-2004, le CRARR a lancé une campagne d'information sur le profilage racial, calquée sur celle de l'ACLU, en distribuant 4 000 cartes postales aux familles et aux jeunes; il a aussi mené des actions pour stopper l'homophobie dans la musique reggae du type « dance-hall ». En 2005-2006, de concert avec le Congrès juif canadien et le Centre international de prévention de la criminalité (CIPC), il a produit 2 000 dépliants bilingues sur le crime haineux tout en travaillant étroitement avec les associations musulmanes et juives pour prévenir l'islamophobie et l'anti-sémitisme à Montréal. En 2010, il a fait de nombreuses interventions publiques avec des organismes tels que La Ligue des droits et libertés et le RAPSIM sur le profilage racial et le profilage social.

PROMOTION ET RECONNAISSANCE. En 2004, le CRARR a organisé un déjeuner-causerie à Ottawa en l'honneur de la juge Rosalie Abella, ancienne présidente de la Commission royale d'enquête sur l'égalité en matière d'emploi, à l'occasion du 20e anniversaire de la Commission royale. En 2009, il a reçu la visite le président du Congressional Asia-Pacific American Caucus, également l'un des vice-présidents du Parti démocratique des États-Unis, le Représentant Mike Honda, dans le cadre du Mois du Patrimoine asiatique; durant cette visite, le Représentant Honda a visité le Centre culturel japonais de Montréal, il a rencontré plusieurs victimes de l'emprisonnement des Nippo-Canadiens durant la 2e Guerre mondiale, en présence du député Justin Trudeau. Également en 2009, il a reçu M. Louis-George Tin, militant français des droits des Noirs et des personnes LGBT et le promoteur principal de la Journée internationale de Lutte contre l'Homophobie.

RECHERCHE-ACTION. En 2004, le CRARR a mené un projet d'envergure sur la prévention de la criminalisation des jeunes issus des groupes minoritaires, dans le but de mettre sur pied des politiques et programmes de prévention basés sur un partenariat public-privé et communautaire. En 2006, il a parrainé un colloque sur des programmes de prévention du crime en Amérique du Nord, avec le soutien d'entreprises telles que Banque Royale, IBM, Heenan Blaikie (Toronto) et La Tohu. Le CRARR a aussi reçu le Président de la National Organization of Black Law Enforcement Executives (NOBLE) des États-Unis, Richard Pennington (aussi chef de la Police d'Atlanta), afin de discuter des compétences sur la diversité dans les services d'application de la loi.

FORMATION ET CONSEIL EN DÉVELOPPEMENT pour les institutions publiques et privées sur la diversité et les relations raciales. Le CRARR assiste également les radio/télédiffuseurs à travers le Canada dans leurs demandes d'obtention et de renouvellement de licences. En 2006, il a aidé le Programme du travail de Ressources humaines et Développement des compétences Canada à  développer le contenu de formation pour la Stratégie pour un milieu de travail sans racisme.